Trois personnes assises au bureau travaillant ensemble

Espaces ouverts, murs de briques, lumière naturelle abondante… Tout a été pensé chez StackAdapt pour favoriser la collaboration. (Avec l’autorisation de StackAdapt)

@travail | Tendances

Consulter souvent ses employés pour préparer le futur : l'exemple de StackAdapt

Pour StackAdapt, bâtir une culture est un processus évolutif, tout comme l’entreprise elle-même.

A Facebook IconFacebook A Twitter IconTwitter A Linkedin IconLinkedin An Email IconCourriel

Pour , bâtir une culture est un processus évolutif, tout comme l’entreprise elle-même. Cette jeune pousse de Toronto, qui a déjà des prix à son actif, a conçu une plateforme de publicité qui stimule l’acquisition de clients et l’engagement de la clientèle.

« Comme nous sommes une entreprise en démarrage, notre croissance est ultrarapide, alors la culture va nécessairement évoluer », souligne Vitaly Pecherskiy, cofondateur et directeur de l’exploitation. « Tout le monde court dans tous les sens pour stimuler la croissance... nous devons atteindre des objectifs ambitieux chaque semaine. »

ET LES EMPLOYÉS DANS TOUT ÇA?

Pour l’entreprise, la satisfaction du personnel repose sur deux objectifs : la participation entière des employés et le développement de leur carrière. « Ce que nous voulons, au bout du compte, c’est que tous apportent leur pierre à l’édifice, progressent sur le plan professionnel et contribuent à la réussite de l’entreprise », résume M. Pecherskiy.

Depuis la fondation de StackAdapt en 2013, ses activités ont connu bien des changements et des soubresauts, ce qui est tout à fait normal pour une nouvelle entreprise. Cela dit, les politiques et les avantages indirects offerts au personnel ont aussi été touchés.

Désormais, pour garder le cap sur les objectifs et maintenir les employés sur la bonne voie, StackAdapt réalise tous les trois mois un sondage anonyme auprès de ses 70 employés. Ceux-ci ont ainsi l’occasion de répondre à des questions, de faire des suggestions et d’exprimer leurs préoccupations.

« Nous prenons les résultats de ce sondage très au sérieux, affirme M. Pecherskiy. S’il y a un problème, nous l’attaquons de front et apportons les changements nécessaires. »

AVANTAGES PLUS

StackAdapt offre à son personnel de bons salaires et de bons avantages sociaux, notamment de généreuses prestations de congé parental, des occasions de perfectionnement professionnel (cours, colloques, etc.) et le remboursement des frais d’abonnement à un centre de mise en forme. À cela s’ajoutent diverses activités (sociales ou autres), un congé le jour d’anniversaire, des coupons-repas et une cuisine bien garnie en collations et grignotines de toutes sortes.

« Nous offrons, bien sûr, tous les avantages de base, les incontournables. Tout le reste, ce sont des extras, explique M. Pecherskiy. Une bonne culture organisationnelle, c’est bien beau, mais il ne faut pas oublier que les gens viennent travailler parce qu’ils ont besoin d’un salaire. »

FAITES CE QUE JE FAIS

Vitaly Pecherskiy est conscient de l’importance de marcher aux côtés de ses employés, et non de les précéder en les laissant loin derrière. En tant que dirigeant, il doit expliquer et montrer l’exemple, qu’il s’agisse de prendre ses vacances au moment convenu ou de soumettre à temps une demande de remboursement de frais.

« J’ai appris une chose à mes dépens : le chef d’une entreprise est le point de mire de tous. Il doit incarner les valeurs et les comportements qu’il exige des autres. »

MOT DE LA FIN

Si M. Pecherskiy a un conseil à donner aux dirigeants d’une jeune pousse concernant la culture organisationnelle, c’est celui-ci : « Bâtissez d’abord une entreprise solide. Il ne faut pas négliger la culture, mais celle-ci est beaucoup plus facile à instaurer une fois l’entreprise bien établie. »